Savoir gérer ses émotions !

Publié le par wellness

col--re.jpgElles nous dirigent, elles nous gouvernent... Parfois elles nous servent, parfois elles nous envahissent et nous nuisent... Tout le monde a déjà dû faire face à un moment donné à ses émotions. Dans la vie stressante d'aujourd'hui elles sont de plus en plus présentes, car la fatigue et le stress font de nous des êtres fragiles. D'où la nécessité de comprendre comment nos émotions fonctionnent et comment il peut être possible de les combattre !

Mais avant d'appréhender ses émotions il est utile de comprendre ce qu'est une émotion et quels sont les différents types d'émotions.
Tout d'abord, qu'elles soient agréables ou désagréables, les émotions ont pour caractéristique commune de ne pas être uniquement dans la tête mais d'avoir également des effets sur notre corps. (mal au ventre, mal à la tête, tension dans les épaules...)

Il existe des centaines d'émotions possibles et plus de 1000 termes  pour les désigner. Parsmileys--motions.jpg exemple : le mot "peur" peut se qualifier à l'infini par les mots "anxiété, appréhension, nervosité, inquiétude, énervement, effroi, terreur... et j'en passe...
Selon Daniel Goleman, psychologue américain, les émotions se classent en 3 principales catégories :
        1. Les émotions que tout le monde ressent = La peur, la colère, la joie, la tristese, le dégoût, la surprise. Elles traduisent toutes une notion de plaisir ou de déplaisir.
        2. Les émotions dérivées. Elles sont engendrées par l'image que l'on se fait de l'autre. Ce sont par exemple : la méfiance ou le mépris
        3. Les émotions qui naissent de la conscience de soi face à l'autre comme la honte ou la timidité.

Cependant le classement des émotions n'est pas symptomatique car si certaines émotions, comme on vient de le voir, paraissent  universelles, elles ne s'expriment pas de la même manière et ont besoin d'être contextualisées pour apparaître.
En effet, l'étude des émotions relèvent de deux disciplines différentes : la philosophie et la biologie.
La philosophie s'intéresse à la nature des émotions  et la biologie, à la place qu'elles prennent dans nos vies. En effet, suivant le contexte, nous ne ressentirons pas la même émotion. Par exemple : se retrouver nez à nez avec un tigre dans le désert et dans un zoo derrière des barrières ne  procure évidemment pas la même émotion.
Ainsi, l'émotion naît de l'interprétation de la situation plutôt que de la situation elle-même.

A quoi servent les émotions ?

oeilquipleur.jpg Toutes nos réactions émotives sont essentiellement là pour nous aider à nous adapter à chaque situation de notre vie. Elles servent à nous permettre de tirer le plus de satisfaction possible de chaque moment et d'éviter les obstacles et les dangers qui se trouvent sur notre chemin. Par exemple : la peur déclenche en nous des réactions physiques qui nous aident à faire face au danger plus efficacement même si sur le moment vous avez l'impression d'être en pleine panique et de faire n'importe quoi. Les émotions jouent aussi un rôle de communication et de relation. Par exemple : Voir quelqu'un de triste vous incite à adapter votre comportement et à ne pas le "bousculer", la colère fait comprendre que ce n'est pas le moment de réclamer plus d'attentions... Il est donc incontestable que les émotions ont une fonction de communication, d'où l'intérêt de savoir les identifier et de savoir les comprendre pour optimiser toute communication mais aussi apprendre à se maîtriser.

Savoir gérer ses émotions

Tout d'abord il faut savoir faire le tri entre les émotions et laisser exploser certaines quijoie.jpg peuvent nous faire que du bien. Par ex : Vivre pleinement un moment de joie, savoir exprimer sa tristesse en pleurant, s'émouvoir devant un beau paysage... ces émotions lorsqu'elles s'expriment vous permettent de communiquer honnêtement et ouvertement un sentiment qui vous envahit. Elles transmettent un message et aident à mieux vous connaître.

Cependant, dans d'autres situations, les émotions nous empêchent de réfléchir de manière juste, nous empêchent de réagir efficacement et ce sont principalement ces émotions qu'il sera intéressant de savoir gérer.

Il vous ai certainement déjà arrivé de rentrer dans une colère débordante, de ne plus savoir vous contrôler et d'entendre autour de vous :"Mais arrête de t'emballer comme ça... Prends du recul !" C'est un conseil intéressant mais comment faire ?

Pour apprendre à gérer ses émotions il est d'abord indispensable de les connaître, c'est à dire de savoir dans quel contexte elles interviennent, ou comment elles se manifestent (envie de pleurer, de rire, d'hurler, boule au ventre, fatigue...). Trop souvent la méconnaissance de ses émotions (surtout les émotions négatives) conduit à un état de stress, de fatigue et de déprime.D'où l'intérêt de les connaître et de savoir les maîtriser...

Ensuite, revenons sur la notion de prendre du recul : Prendre du recul c'est se percevoir à distance de l'événement et donc de pouvoir se déconnecter des émotions. Ainsi vous serez plus libres pour la réflexion et vous pourrez exprimer ce qui vous mine sans être envahi par vos émotions.
En psychologie, on parle d'attitudes "Associé" ou "Dissocié" et selon ses émotions il faut savoir prendre sa place.

Lors vous vous "dissociez" de la situation, vous devenez spectateur de l'événement. Vous avez sur la situation un regard extérieur. Vous pouvez avoir aussi l'impression que la scène est éloignée.
A contrario, dans une attitude associée, vous êtes acteur dans la scène, vous voyez, vous entendez, vous ressentez tout ce qui se passe autour de vous et vivez pleinement les émotions.

m--dithorloge2.jpg Savoir faire le tri de vos émotions vous permettra de savoir "vous dissocier" ou "vous associer" de tel ou telle situation.
Lors de situations agréables vous n'aurez pas de mal à vous mettre en position "associé" pour ressentir des émotions qui vous stimuleront et par ailleurs vous ressentirez le besoin de vous "dissocier" d'événements négatifs pour mettre de la distance entre vous et les émotions qui pourraient vous atteindre et vous affaiblir. Et pour faire le tri, comme je vous l'ai écrit, il faut connaître ces émotions et donc les avoir déjà ressenties. Mais ça c'est du bon sens.

Alors maintenant, Acteur ou Spectateur, c'est à vous de choisir !!!!!

Commenter cet article

lizier 22/04/2010 06:02



Bonjour,


Je suis graphiste, actuellement à Montréal seriez-vous intéressé par mes services pour différents travaux de graphisme. Voici mon site: http://www.nicolaslizier.com


Je vous remercie


bonne journée


Nicolas Graphiste